top of page

Edition-musicale - Qu'est ce qu'un éditeur ? Music Business

Dernière mise à jour : 28 oct. 2022

www.pitchmusiccenter.com

Vous souhaitez diffusez vos œuvres, les proposer à des artistes, les proposer à des professionnels de la musique ? Vous devez alors savoir quel contrat vous voulez proposer ou signer, et par déduction, vous devez connaitre les rôles et les responsabilités de vos interlocuteurs pour savoir comment les aborder et leur parler.


Connaître les métiers de la musique est donc un préalable et une politesse pour quiconque souhaite présenter ses œuvres. On peut toujours y aller naïvement ou au culot, mais ce n’est pas conseillé, d’autant que les interlocuteurs « qui comptent » ne sont pas nombreux et que vous n’aurez pas deux fois la possibilité de faire une première impression.

Voici quelques éléments de réponses pour la partie rôles / responsabilités.


Qu’est-ce qu’un éditeur musical ? Que fait-il ? Qu’attendre d’un éditeur de musique lorsqu’on est un auteur et/ou compositeur ? Où le trouver ? Comment l’aborder ? Comment lui parler ?


Pour faire bref et actuel, nous parlons en premier lieu de l’éditeur phonographique car c’est le premier interlocuteur de l’auteur et/ou compositeur, le plus important aussi car c’est le seul interlocuteur professionnel de l’auteur et/ou compositeur s’il n’est pas lui-même interprète de ses œuvres.


Son modèle économique : le plus souvent, l’éditeur « prend » 50% sur les droits d’auteurs par défaut ou usage, mais le taux de répartition est établi comme une variable convenue librement et d’un commun accord entre les parties, appelées les « ayant-droits » : auteur, compositeur, arrangeur, réalisateur, éditeur…


En échange de quoi…


La fonction de l’éditeur musical est d’accompagner l’œuvre tout au long de son existence et selon la durée et la zone de couverture de son contrat évidemment.


D’abord en favorisant son exploitation commerciale, par exemple en trouvant des opportunités de diffusions et de placements, en éditant et imprimant les partitions de l’œuvres (son rôle historique et premier étant de commercialiser des partitions), ensuite en contrôlant toutes les exploitations commerciales qui en découlent quel que soit le média ou le mode de diffusion.


Plus précisément, l’éditeur est par exemple en charge :


· De contrôler les copyrights, citations, plagiats...

· De faire respecter l'exactitude et la précision de la publication de l'œuvre

· D'assurer sa diffusion en faisant respecter la propriété intélectuelle (droit d'auteur, droit voisin) et industrielle (exploitation des droits, duplication, exécution publique ou enregistrée, quel que soit le média et ce, en propre ou pour le compte des détenteurs de ces droits.


Il contrôle également les perceptions des droits par la Sacem ou tout autre société de gestion collective impliquée. Ainsi, l’éditeur assure la gestion transparente, le compte-rendu des revenus et des répartitions avec les ayants-droits.


Nous ne rentrons pas ici dans le détail des contrats possibles (pacte de préférence éditorial…) ou des droits (droits voisins..) car ce n’est pas le sujet. Cet aspect fera l’objet d’un prochain article.


Parce que la vie d’une œuvre est différente de la vie d’un artiste…


Dans les définitions que nous trouvons, l’aspect du droit est souvent mis en avant par rapport aux usages sur le terrain. Voilà pourquoi nous allons préciser quelques points importants qui, selon nous, seront utiles lors de vos rencontres avec des éditeurs.


En signant un contrat éditorial avec un auteur et/ou compositeur, l’éditeur engage sa responsabilité au sujet de l’exploitation et de la gestion des œuvres au contrat uniquement.


Techniquement, il ne signe pas un contrat pour participer au développement d’un projet d’artiste précisément - bien que son succès l’intéresse directement au même titre que toute opportunité de diffusion profitable. Son contrat ne l’engage pas à « investir » sur un artiste si cela n’est pas convenu au préalable selon des actions précises.


Cette nuance est importante pour comprendre les intérêts réels d’un éditeur, les enjeux qui sont les siens, donc ses choix et finalement la manière que vous aurez de comprendre son métier et de l’aborder.


Qui peut contacter un éditeur de musique ?


Les créatifs propriétaires de leurs œuvres, les auteurs, les compositeurs…


Les artistes purement interprètes ne sont pas des ayants-droit ayant participé à la création de l'oeuvre, et n’ont pas de raison de contacter un éditeur pour défendre leurs droits ou participer à leur développement - à moins qu’ils aient identifié une chanson du répertoire de l’éditeur qu’ils veulent reprendre et commercialiser. Dans ce cas précis la production de l’artiste pourra trouver intéressant de contacter l’éditeur pour l’informer de son intention d’investir sur l’œuvre, et de discuter du projet dans la perspective de créer une équipe de travail afin de dynamiser la commercialisation. Selon les moyens et les enjeux, une contractualisation ou une prise de participation peuvent être discutés.


Dans tous les autres cas, les interprètes qui ne sont ni auteurs, ni compositeurs contacteront directement un producteur de musique / une maison de disque / un label.


Ou trouve-t-on les éditeurs de musique ?


1- SACEM


Si vous avez des informations préalables, par exemple le titre d’une chanson dont vous souhaitez connaitre l’éditeur, ou bien que vous connaissez le nom de l’éditeur ou des auteurs et/ou compositeur, alors les éditeurs de musiques sont identifiables via la sacem https://repertoire.sacem.fr/


A signaler que beaucoup sont éditeurs « à compte d’auteur » ; pour faire simple, ce sont des créatifs qui ne gèrent que leurs propres droits.


2- CSDEM


Les plus gros éditeurs, historiques ou « de métier » sont principalement référencés sur le site de la CSDEM, Chambre Syndicale de l’Edition Musicale, l’organisme professionnel de référence des éditeurs de musique en France. Mais l’annuaire de la CSDEM n’est pas complet car le mode d’inscription est volontaire et la ressource n’est donc pas exhaustive. https://csdem.org/


3- CNM



Pour information, l’interface Woffi de l’Irma qui éditait l’Officiel de la Musique et son annuaire n’existent plus depuis le 31 octobre 2020.


Les autres éditions de livres et autres ouvrages sur les professions et la filière musicale anciennement proposés sur le site de l’Irma sont désormais distribués par le CNM https://boutique.cnm.fr/



4- LES EDITEURS 360°


Conséquence de la dématérialisation et des réseaux sociaux, et de la vulgarisation des usages professionnels jadis pointus ou coûteux dans les domaines de la production audiovisuelle, il existe de plus en plus d’éditeurs qui travaillent en 360°.


En effet il n’est pas rare qu’un producteur de musiques, un beatmaker producteur, un réalisateur producteur, ou plus légalement « un label » prennent position dans d’autres métiers, ceci dans la perspective de servir son/ses artistes, et/ou d’élargir ses perspectives de générer et donc de récupérer des revenus d’exploitation ou des droits.


Dans ce cas, l’activité d’éditeur est intégrée à une activité plus globale et l’intitulé premier de la structure reste celui de « producteur » ou de « label », ce qui est donc intéressant et important à savoir dès lors qu’on cherche à les contacter. Pour ces « pratiquants du 360°» ; il convient donc de les aborder comme des producteurs ou des labels plutôt que comme des éditeurs uniquement.


Pour identifier ces « labels éditeur » : Identifiez d’abord un artiste qui correspond à votre univers, cherchez les crédits sur les albums de l’artiste, vous verrez alors qui sont ses partenaires, le nom de l’éditeur et les noms qui y sont attachés. En passant par Google ou Linkedin vous retrouverez facilement les contacts.


Extrait du livre "Music Business Express" de François Pelissou / www.pitchmusiccenter.com


Vous voulez en lire plus à ce sujet ?






Vous pouvez utiliser cet article gratuitement et sans autorisation préalable

en indiquant les liens et crédit suivants :

Extrait du livre "Music Business Express" de François Pelissou / www.pitchmusiccenter.com

Credit image : Shutterstock


contrat d'édition musicale

editeur musique

édition musique

maison d'édition musicale

éditeur music

éditeur musique

editeur musical

édition musicale

edition musicale

edition musical

editeurs de musique

droit d'auteur musique

royalties musique

droits d'auteur musique

music publishing

692 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page