top of page

Placez vos instrus en indé : Comment savoir quand, quoi et à qui envoyer ?

Dernière mise à jour : 31 juil. 2023

par www.pitchmusiccenter.com



Le saviez-vous ?


Vos propositions d'oeuvres aux artistes arriveront rarement au bon moment puisque vous vous présentez en outsider avec des oeuvres non sollicitées et non attendues,.. Sans parler du fait que vous n'êtes pas non plus informé des directions artistiques et de leurs agendas en temps réels.

Voilà, voilà... Pour ceux qui on survécu à cette phrase... et maintenant qu'on a installé l'ambiance, voici un petite mise en situation : Vous venez de vous abonner à Pitch Music Center - ou vous aller le faire maintenant (!) - vous accédez à l'annuaire des managers d'artistes et vous êtes émerveillé de voir à quel point vous allez pouvoir vous éclater avec cet outil... oui mais voila... vous êtes surpris, que dis-je tétanisé de voir ces grandes et belles portes enfin ouvertes. A tel point que cela donne lieu à de nouvelles questions. Vous vous demandez quel est le meilleur moment pour proposer vos oeuvres, lesquelles, à qui et comment vous y prendre ? C'est qu'on ne peut pas faire deux fois une première impression... Et vous avez raison, l'essentiel du travail reste à faire. Qu'à cela ne tienne... les nouvelles sont bonnes même très bonnes, puisque le cycle création-production-promotion-scène est permanent et les besoins de belles oeuvres est critique et déterminant pour tous les artistes sans exception, et plus que jamais.


Donc, peu importe si vos propositions n'arrivent pas parfaitement au bon moment par exemple lorsque l'artiste est en résidence et en souffrance devant une page blanche face aux méandres et aux difficultés de la création. Peu importe que votre oeuvre ne tombe pas du ciel à l'instant même ou l'artiste rentrait en studio et qu'il lui manquait - quel heureux hasard - quelques titres pour boucler ... allo... Les belles histoires existent certes, mais elles ne sont pas "la règle" convenons-en. On est réveillé ? On peut continuer ?


Vous l'avez compris, le travail de création se fait largement en amont et le plus souvent en continu. Que ce soit par l'artiste lui même, ou via une petite équipe de gens qui se connaissent et/ou se choisissent. Ce qui n'empêche pas l'artiste et le manager de considérer les opportunités pour ce qu'elles sont, lorsqu'elles se présentent, et d'ou qu'elles viennent. Et ils écoutent, oui, c'est une chose dont vous devez être convaincu.


Les managers et les directeurs artistiques écoutent TOUT ce qu'ils reçoivent

Pourquoi ne le feraient-ils pas, c'est leur métier ! A une nuance près cela dit... Leur job n'est pas de "vous écouter" mais de trouver des opportunités et de préparer l'avenir de leur artiste. C'est la raison pour laquelle ils vous écouteront. De là à vous répondre... (c'est une autre question que nous avons déjà évoqué - sans développement ici).


Dernière chose au sujet de l'idée reçue concernant le fait que des portes s'ouvrent et se ferment pour recevoir des propositions d'oeuvres. Cela concerne uniquement les auteurs compositeurs qui ont des commandes, des productions et des sessions de studios programmées. Si vous avez bien "encaissé" le premier paragraphe, vous aurez compris que cela ne nous concerne pas ici.


Enfin, plus techniquement et légalement, sachez que rattacher une oeuvre au répertoire d'un artiste peut se faire rapidement, simplement et à n'importe quel moment (Contrat de production et/ou contrat ce cession éditoriale) Ne pas faire partie de l'écurie de départ n'est donc pas du tout contraignant si l'artiste décide que votre proposition est 'incontournable'.


Considérez donc plutôt que c'est la qualité de votre proposition qui crée l'opportunité. Les cas ne sont pas rares qu'un artiste conserve un titre reçu et le sorte par la suite.. 1, 2 , 3 ans après, voir plus...

Le saviez-vous ?

"Sous le vent" , chanson composée par Jacques Veneruso,

interprétée par Céline Dion et Garou a attendu 10 ans avant de sortir."


Nota : Vous ne serez pas informés forcément, même si l'artiste a un coup de coeur, car il est probablement pas en mesure de savoir si il l'utilisera jusqu'au dernier moment. Conclusion : Proposez puis... tracez !


"Il n'y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas ou il va"


Recommandation #1 : Excellez dans ce que vous faites de mieux puis faites le savoir aux artistes (et à leurs managers) qui partagent le même intérêt pour votre genre/style.


Recommandation #2 : Proposez des oeuvres TOUJOURS adaptées aux profils des artistes, des productions de haut niveau, c'est votre part du travail. Le reste ne vous concerne pas (pas encore à ce stade du moins).


Recommandation #3 : Next... Passez à l'artiste suivant sans vous attardez sur les retours.


Recommandation #4 : Soyez prolifique ! Un éditeur ou un artiste qui se penche sur votre travail dans un second temps après vous avoir découvert sera sensible au fait que vous travaillez vite et bien sur tous vos projets.


Recommandation #5 : Nivelez par le haut ! Assurez vous que le niveau de qualité de vos propositions soit homogène. Remisez ou cachez tout ce qui est en dessous de vos meilleures propositions.

Haut les coeurs chers amis et n'oubliez pas de vous amuser ! On fait de la musique quoi...

Extrait du livre "Music Business Express" de François Pelissou / www.pitchmusiccenter.com


Pas encore abonné(e) ?


Vous voulez en lire plus à ce sujet ?





Vous pouvez utiliser cet article gratuitement et sans autorisation préalable

en indiquant les liens et crédit suivants : Extrait du livre "Music Business Express" de François Pelissou / www.pitchmusiccenter.com / Credit image : Shutterstock


Comentários


bottom of page